Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Bulletin URE CGTR du 22 décembre 2015

OSR : LES LICENCIEMENTS ABUSIFS CONTINUENT !

Les dirigeants d'OSR, entreprise de sécurité de Sainte Suzanne, ont entamé une procédure de licenciement contre un délégué du personnel, militant CGTR, en mars. L'inspection du travail l'a refusée en mai. Contestant cette décision qui n'allait pas dans son sens, OSR a fait un recours devant le ministère du Travail qui vient de refuser à son tour le licenciement de ce camarade.

La direction d'OSR n'aime pas les délégués qui font remonter les revendications des travailleurs. Elle n'aime pas plus les salariés qui exigent que leurs droits soient respectés. Elle en a ainsi licenciés six ces derniers mois pour « fautes », tout simplement parce que ceux-ci exigeaient qu'elle respecte par exemple les délais de prévenance en matière de changement de planning. OSR se permet en effet de modifier les emplois du temps de ses agents du jour au lendemain mettant ces derniers dans des situations ingérables sur le plan personnel (garde d'enfants, engagements pris à l'extérieur).

Sa direction a trouvé un angle d'attaque : elle dépêche ses surveillants pour surprendre les agents travaillant de nuit pris soi-disant d'assoupissement... appareils photos à la main et les convoque dans la foulée à un entretien préalable à licenciement. C'est ce qui est encore arrivé à une agent travaillant dans l'ouest, à qui rien n'était reproché depuis son embauche, mais qui avait eu le tort de vouloir faire respecter ses droits.

AVEC LA CGTR, CONTESTONS LA PRÉCARITE DE L'EMPLOI !

La SEM Estival gérée par la communauté des commune de l'Est a pour habitude de faire des CDD en toute illégalité.

C'est avec un certain courage qu'une salarié est allée en procédure afin de requalifier son CDD qui devait se terminer le 16 janvier 2016 en CDI

Le 18 décembre 2015, le CPH a reconnu le caractère illégal de son contrat travail,suite à quoi son contrat a été requalifié en CDI. Cette mère de famille pourra voir l'avenir plus sereinement.

La CGTR qui l'a accompagnée dans cette action se félicite de cette décision de justice et invite les salariés étant dans le même cas à intenter une action avant la fin de leur contrat pour que celui-ci devienne pérenne.

DES PROFITS QUI COULENT... DE SOURCE !

Les comptes de Veolia en 2015 sont bons, c'est ce qu'a déclaré son PDG, Frérot, au journal les Echos du 18 décembre. Les bénéfices du groupe (le premier mondial dans les domaines du traitement des déchets et de l'eau) ont atteint 500 millions d'euros cette année et Frérot envisage de les faire grimper jusqu'à 800 millions d'euros en 2018. Les dividendes des actionnaires ont été augmentés de 4,3 % cette année (ce qui représente pour eux des millions d'euros) et il prévoit de les faire passer à 10 % par an pour les trois prochaines années.

Mais cette augmentation de recettes, les capitalistes et les actionnaires de Véolia sont bien les seuls à en profiter, car les salariés du groupe n'ont eu le droit qu'à 0,3 % d'augmentation de leurs salaires en 2015 et lors des dernières NAO pour 2016, la direction de Véolia a annoncé 0 % !

Salaires gelés, augmentations constantes de leurs tarifs, voilà comment les capitalistes s'enrichissent sur le dos de la population.

Prendre sur leurs bénéfices permettrait, à l'inverse, de baisser le prix de l'eau et d'augmenter les salaires !

FORMEZ-VOUS QU'ILS DISENT !

Le ministère de la Santé a intimé récemment l'ordre à l'Association Nationale de Formation Hospitalière (ANFH ) de supprimer la prime de vie chère des agents partant en formation pour une durée de plus de 52 jours.

Cette décision aurait pour conséquence une baisse de salaire importante pour les agents participant à ces formations. Par exemple, un agent percevant un salaire de 2200 euros net perdrait environ six cents euros.

La CGTR du GHER est intervenue pour dénoncer ce mauvais coup et a revendiqué une compensation financière à l'établissement de l'Est qui dispose «d'un solde de 40 000€ non mobilisé au budget de formation ».

Comment les agents hospitaliers pourraient-ils acquérir de nouvelles compétences dans leurs métiers en permanente évolution s'ils doivent renoncer à ces formations pour de ridicules économies de bouts de chandelles ?

DES ÉCONOMIES CRIMINELLES

Lundi 21 décembre, une dizaine de pompiers de Saint Benoît ont manifesté devant leur caserne contre le manque d'entretien de leur matériel roulant. Samedi 19 décembre, ils ont dû convoyer en urgence un enfant en détresse respiratoire au CHD de Bellepierre et faute d'avertisseur deux tons en état de fonctionner, il s'en est fallu de peu qu'ils arrivent trop tard à l'hôpital et que l'enfant décède.

Voilà à quoi mènent les « baisses des dépenses sociales » préconisées par tous les politiciens au service du patronat dans les services publics.

Ne laissons pas faire. Nous savons maintenant qu'il peut y aller de notre vie !

JUPPÉ ET LES AUTRES : TOUS AU SERVICE DU PATRONAT

Ex premier ministre de Chirac, Alain Juppé est venu à la Réunion faire le tour des popotes de ses amis de droite dans le cadre des «primaires des présidentielles » des Républicains.

Après avoir récité quelques litanies apprises par coeur sur le chômage des jeunes, il est vite passé à l'essentiel pour recentrer son discours sur la nécessité de « faire baisser les dépenses sociales » et de « baisser le taux d'imposition des sociétés à la Réunion à 15 % » pour l'amener au même niveau que dans les pays de la zone.

Qui dit baisse des cotisations patronales, dit baisse des droits des travailleurs à la santé, à être indemnisés en cas d'accident de travail, montant des retraites diminués, etc. Ce programme, nous le connaissons par coeur, c'est celui que tous les gouvernements de droite et de gauche nous ont imposé depuis une trentaine d'année et qui s'est soldé par une montée en flèche du chômage, la perte de notre pouvoir d'achat, la précarité dans les entreprises.

Un programme fait sur mesure pour les patrons et que la CGTR continuera à combattre !

BONNE ANNÉE DE LUTTE ZOT TOUTE !

A quelques jours de cette fin d'année, l'Union Régionale Est de la CGTR adresse ses meilleurs voeux à l'ensemble de ses militants, délégués d'entreprise et aux travailleurs de l'Est pour la nouvelle année. L'année 2015 a été marquée par toute une série d'attaques menées conjointement par le patronat et le gouvernement contre les intérêts de la classe ouvrière : CICE, loi Macron, Pacte de responsabilité, loi Rebsamen, etc.

Avec ce que vient d'annoncer Valls concernant la réforme de l'assurance chômage, des allocations logement, on ne peut s'attendre qu'à ce que les mauvais coups continuent à nous pleuvoir dessus.

En 2016, il n'appartiendra qu'aux travailleurs, aux retraités et aux chômeurs que leur avenir s'améliore en reprenant le chemin de la lutte. La combativité, la solidarité, la fraternité entre travailleurs, c'est la vie, l'assurance de jours meilleurs !

Commenter cet article