Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez nombreux !

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez nombreux !

ÉLECTION À LA SDHP

L'élection de délégués du personnel organisée vendredi 12 août dans cette entreprise de nettoyage de Bras Panon a été interrompue à la demande de notre représentant syndical au vu des conditions anormales dans lesquelles elles se déroulaient (bulletins uninominaux au lieu de bulletin de listes syndicales, pas d'urnes séparées pour les titulaires et les suppléants, etc.). Les candidats présents CGTR et UR974 ont appuyé la demande de notre syndicat.

Un PV d'annulation de l'élection a été rédigé demandant le report de celle-ci à une date ultérieure et en respectant la loi.

GRÈVE VICTORIEUSE DES EMPLOYÉS D'ERSKOM (AFRIQUE DU SUD)

La grève de milliers d'ouvriers sud-africains des centrales électriques du fournisseur public d'électricité sud africain Erskom s'est terminée vendredi 12 août, après deux jours de débrayage, par une victoire totale sur les salaires.

Pour compenser la perte de pouvoir d'achat due aux fortes hausses de prix, les travailleurs d'Erskom revendiquaient une augmentation des plus bas salaires de 10 % et des salaires plus élevés de 8,5 %. Ils ont obtenu strictement ce qu'ils voulaient.

À l'issue de cette grève, ils ont obtenu en plus cinq mois de congé maternité pour les femmes enceintes, une allocation logement de 2 600 rands mensuels (173 euros) par ouvrier la première année et de 3 000 rands (200 euros) l’année suivante et la fin du système salarial hérité de l’apartheid qui faisait que les Blancs étaient, à travail égal, mieux payés que les Noirs.

15 000 travailleurs de l'entreprise, représentant 30 % des effectifs ont arrêté le travail malgré une décision de justice obtenue par le gouvernement déclarant cette grève illégale.

La détermination des grévistes d'Erskom a fait la différence ! La CGTR salue cette victoire qui montre la voie à tous les travailleurs exploités de la région.

LE CHÔMAGE TUE 14 000 TRAVAILLEURS PAR AN

Les travailleurs privés d'emploi, les travailleurs qui risquent de perdre leur emploi, savent ce que le chômage et la baisse de revenu induisent pour eux. C'est une catastrophe qui pèse sur leur moral et leur santé et peut détruire leur vie.

Une étude du Conseil économique, social et environnemental (CESE), assemblée constitutionnelle française composée de représentants sociaux (patronat, syndicats, associations), conclut que le chômage massif fait chaque année plus de 14 000 morts en France, soit quatre fois plus que les accidents de la route.

Malgré cela le gouvernement au service du patronat a multiplié les mesures facilitant les licenciements avec ses lois Macron, Rebsamen et El Khomri..

Les travailleurs n'ont pas d'autre choix que de lutter contre ces lois mortifères s'ils veulent sauver leur peau !

MÊMES DROITS À L'ENSEIGNEMENT ET À LA CULTURE POUR TOUS !

Le milieu du mois d'août rime avec début de la nouvelle année scolaire. C'est pour les parents salariés et chômeurs un nouveau casse-tête financier pour acheter les effets nécessaires à leurs marmailles petits et grands. Dans les écoles primaires où les livres ne sont pas remis gratuitement, les parents doivent débourser parfois environ cinquante euros par enfant. Certes l'allocation de rentrée scolaire constitue une aide précieuse, mais largement insuffisante pour faire face à toutes les dépenses scolaires de l'année.

Les parents qui ont des enfants en faculté ou faisant des études supérieures sont confrontés aux mêmes problèmes auxquels s'ajoutent souvent les problèmes liés à l'hébergement de leurs enfants (en trouver un et à un prix abordable). Là encore ce sont les propriétaires qui fixent leurs prix et la puissance publique se garde bien d'y mettre de l'ordre et encore moins de construire elle-même les logements étudiants en nombre suffisant.

Finalement tout revient à une question de pouvoir d'achat, c'est pourquoi la CGTR soutient la revendication des associations de parents d'élèves, les élèves et les étudiants qui exigent que les frais d'étude soient entièrement à la charge de l'État afin d'établir une égalité de traitement entre enfants de parents ayant peu de moyens et les autres.

LOYERS EN HAUSSE, APL EN BAISSE

Dès ce mois d’août, des dizaines de milliers de locataires devraient avoir la mauvaise surprise de voir leur APL (aide personnalisée au logement) diminuer de façon significative. Pour des milliers d’autres, cette allocation sera purement et simplement supprimée.

Le gouvernement a en effet décidé depuis juillet « de limiter le montant de l’APL des ménages dont les loyers sont considérés comme manifestement trop élevés par rapport à la taille du ménage ». Autrement dit, les locataires à faible revenu n’ont pas à s’offrir un appartement au-dessus de leurs moyens, sous prétexte que l’APL est là pour les aider.

Hypocritement, le gouvernement dit vouloir par cette mesure peser sur le prix excessif de la plupart des loyers, en menaçant les propriétaires de ne pas trouver preneur dès lors que leurs locataires ne sont plus aidés.

Certes, une grande partie des APL, qui représentent près de 17,4 milliards d’euros, bénéficient à des bailleurs privés et des promoteurs immobiliers. Mais cette mesure sanctionne ceux qui sont déjà victimes du coût des loyers. Comme le dit un représentant de la Confédération nationale du logement, « c’est la double peine pour les familles des milieux populaires : non seulement, elles payent des loyers élevés mais en plus, elles verront les aides diminuées ou supprimées ».

Quant aux marchands de sommeil et autres requins de l’immobilier, ils trouveront toujours des locataires prêts à se priver de tout le reste pour avoir un toit sur leur tête.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MILITANTS L'UNION RÉGIONALE EST

Afin de faire le point sur la lutte engagée contre la loi Travail, la préparation de la prochaine journée de grève du 15 septembre contre cette même loi, mais aussi contre tous les mauvais coups qui se préparent en haut lieu contre le monde du travail et faire le point sur la situation des travailleurs dans les entreprises de l'Est, le bureau de l'URE-CGTR convie tous les militants de la région Est à participer à

l'assemblée générale qu'elle organise dans son local de Saint Benoît

samedi 10 septembre à 8 heures 30.

Merci de réserver cette matinée pour organiser au mieux tous ensemble la rentrée sociale !

Commenter cet article