Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez  nombreux !

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez nombreux !

GRÈVE VICTORIEUSE SUR LE CHANTIER DE LA NRL
 
    La Nouvelle Route du Littoral, chantier pharaonique qui va coûter au bas mot 1,6 milliards d'euros représente surtout un pactole pour les majors du BTP à qui la Région a confié le chantier : Vinci – GTOI – SBTPC et Eiffage.

    Si le chantier avance, si l'on peut voir aujourd'hui sortir des fonds marins les premières piles du pont, s'arrimer dessus les voussoirs destinés à supporter le tablier et la future route, c'est bien grâce au travail des centaines d'ouvriers qui s'échinent à couler les différents éléments, à les transporter, puis à les positionner aux endroits voulus.
    Mais si tout a été ficelé entre pouvoirs publics et entreprises attributaires, les intérêts des ouvriers sont loin d'avoir été pris en compte. C'est pour cette raison que plusieurs dizaines d'entre eux travaillant aux ateliers de confection des voussoirs, en l’occurrence les ferrailleurs de l’entreprise sous-traitante Welbond, ont décidé de se mettre en grève le vendredi 3 pour obtenir « la revalorisation de leurs salaires, une indemnité forfaitaire de transport partant du domicile de chaque ouvrier jusqu’au chantier, la mise en place d’un 13ème mois, une remise à plat des coefficients initiaux à l’embauche, une fiche RTT et heures supplémentaires plus lisible et enfin une prime de paiement d’heures supplémentaires pour chaque étape du chantier ».
    Les négociations avec leur direction n'ayant rien donné, ils ont décidé d'étendre la grève aux travailleurs des autres corps de métiers avec pour résultat le blocage de tout le chantier en ce début de semaine. Preuve que tous les ouvriers travaillant sur l'ouvrage partagent et se retrouvent dans les revendications des ferrailleurs.
    Lundi en fin de journée, l’intersyndicale a signé un accord avec la direction de l’entreprise Welbond pour l’obtention d’une prime d’ancienneté.
    La lutte des ferrailleurs a été payante. D’autres ouvriers d’autres entreprises travaillant sur la NRL parlent de prendre la suite du mouvement.

EDF : MOBILISATION POUR LES SALAIRES    

    À EDF, la direction nationale a annoncé en ce début d'année que les salaires n'augmenteraient  pas en 2017.Une première dans cette entreprise qui détient le quasi monopole de la production, de la distribution et de la commercialisation de l'électricité dans les territoires français.
    Une première grève a eu lieu en février à l'initiative des fédérations CGT-CFDT-FO et CGC de l'énergie mobilisant une majorité du personnel dans l'action, mais sans que la direction ne cède quoi que ce soit.
    Face à l'intransigeance de cette dernière, l'Intersyndicale a appelé à nouveau ce mardi 7 mars tous les agents à cesser le travail.
    EDF qui a su  trouver des dizaines de milliards pour racheter des entreprises à l'étranger pendant de nombreuses années, qui investit des sommes gigantesques dans des centrales nucléaires dont on ne voit pas la fin des chantiers, qui, sur ordre du gouvernement, est tenu d'éponger une partie de la dette d'Areva, ne serait pas capable de trouver les millions nécessaires pour augmenter salaires et retraites au même rythme que le coût de la vie ?
    Il s'agit  bien sûr d'une mauvaise plaisanterie que n'apprécient pas du tout les agents d'EDF qui, comme tous les travailleurs, en ont assez de voir leur pouvoir d'achat se réduire comme peau de chagrin quand les actionnaires, leur actionnaire principal, l'Etat, s'en mettent plein les poches.
    C'est pourquoi ce matin la grève a à nouveau mobilisé. Et ici même plusieurs dizaines d'ouvriers, d'employés et de techniciens d'EDF, mais aussi des centrales privées de Bois Rouge et du Gol se sont rassemblés dans la cour du siège rue Sainte Anne à Saint Denis pour réclamer la revalorisation de leurs salaires et de leurs pensions.    

MAYOTTE : LA GRÈVE SUR LE PORT DE LONGONI SE TERMINE PAR UNE VICTOIRE DES TRAVAILLEURS

    Lors du transfert des dockers du port de Longoni en 2013 de la CCI vers une société privée, la Mayotte Channel Gateway (MCG), nombre d'acquis salariaux et autres avantages contenus dans l' « annexe 14 » de la Délégation de Service Public (DSP) avaient été supprimés à l'initiative de la dirigeante de MCG, Ida Nel.
    Les travailleurs lésés ont réagi en déclenchant ces dernière années plusieurs grèves sans réussir à faire reculer MCG.
    Lundi 27 février ils décidaient de bloquer le port en cessant toute activité. La grève a été reconduite jusqu'à ce Nel plie enfin lundi 6 mars et redonne aux dockers ce qu'elle leur avait volé, avec effet rétroactif depuis 2014.
    Le fait que 90 % des marchandises consommées par la population transitent par le port de Mayotte a certainement dû peser dans la balance. Cela  représente en effet des millions d'euros en moins de chiffres d'affaires pour le patronat de l'île. Argument de poids même contre les capitalistes les plus irréductibles.
    C'est en tout cas une victoire importante pour les travailleurs du port de Longoni et pour toute la classe ouvrière mahoraise.

AGRESSIONS À LA POSTE DE MOUFIA
 
    Une fois de plus les agents du bureau de Poste du Moufia sont confrontés à la violence! Vendredi 24 février une chargée de clientèle, puis une conseillère financière, ont été insultées par un client mécontent.
    La chargée de clientèle qui s’est sentie menacée a aussitôt alerté la direction de la Poste. Mais malgré l’urgence et l’insistance de la salariée (celle-ci a appuyé plusieurs fois sur le bouton de l’alarme), la direction n’a pas réagi à son appel. Pire, les agents ont fini par apprendre que la société de sécurité a appelé le bureau de Sainte Clotilde au lieu de celui du Moufia !
    Le représentant du CHSCT de la FAPT CGTR qui s’est aussitôt rendu sur place et le syndicat ont dénoncé la négligence de la direction de la Poste et son mépris pour le personnel qui a subi une attaque à main armée il y a trois mois.
    En effet, l’équipe encadrante a demandé aux agents concernés d'aller chacun leur tour au commissariat porter plainte afin que l’agence… puisse continuer à fonctionner normalement !
    Sur l’intervention de La FAPT CGTR la direction a fini par faire venir un vigile dans le bureau du Moufia pendant 15 jours à compter du lundi 27 Février 2017.  
    Pour La FAPT CGTR « la Poste sait mettre les moyens pour sécuriser l'argent mais pas la vie de ses agents ».  La CGTR réclame de vraies mesures de sécurité, une vraie prise en charge et un suivi sérieux du personnel.
 
DÉBRAYAGE À PÔLE EMPLOI

 
    Suivant un mot d’ordre national contre la mise en place de « l’accord de gestion prévisionnelle des effectifs », les syndicats des agents de Pôle emploi de La Réunion ont appelé à la grève ce lundi.
    La CGTR, FO et le SNU ont dénoncé cet accord qui aura pour conséquence le changement de métiers des agents (pour l’instant sur la base du volontariat). Par exemple, une partie du personnel qui s’occupe de l’indemnisation des chômeurs va se retrouver dans le service de placement des demandeurs d’emploi. Le nombre d’agents de l’indemnisation passera ainsi de 169 à 132 d’ici a fin de l’année, soit une baisse de 22%. Inadmissible pour la CGTR ! La saisie des attestations d’employeurs a d’ores et déjà été confiée à des entreprises privées. Une externalisation qui profite peut-être à celles-ci mais visiblement pas aux chômeurs car les agents de Pôle emploi ont constaté des indus, des impayés et ils sont obligés parfois de refaire le travail !
    La CGTR, FO et le SNU s’opposent aux départs en retraite non remplacés, aux redéploiements et réclament des embauches. Ils ont raison.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article