Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par la cgtr

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez  nombreux !

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez nombreux !

 

LES TRAVAILLEURS DE DÉCATHLON SAINT PIERRE EN LUTTE

Alors que la direction de Décathlon (groupe Hayot) de Saint Pierre inaugurait l'agrandissement de son magasin de Saint Pierre, plusieurs employés du magasin,soutenus par l'Union Régionale Sud de la CGTR, ont manifesté  et débrayé devant cet établissement pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et le manque de respect des travailleurs et de leurs représentants par la direction.

Face à cette mobilisation, la direction de Décathlon a réagi par des pressions sur les salariés qui avaient manifesté leur volonté de participer à cette action, mais aussi par des menaces de licenciement. Elle n'en est pas à son coup d'essai. À Décathlon Quartier Français, elle s'en était déjà prise il y a quelques années à plusieurs jeunes vendeurs qui avaient réussi à monter une section de notre syndicat et revendiqué augmentations de salaires (tous payés au SMIC) et respect des droits du personnel. Plusieurs licenciements ou démissions organisées avaient suivi...

Suite à cette action de l'URS-CGTR, la direction du magasin de Saint Pierre a fini par accepter de recevoir une délégation des salariés et de notre syndicat. C'est un premier pas qui doit en appeler d'autres !

Nous sommes entièrement solidaires du combat mené par nos camarades de Saint Pierre. Décathlon, groupe riche à millions, doit respecter le droit de ses employés à s'organiser et à être mieux traités !

 

FINANCES PUBLIQUES : GRÈVE CONTRE LES SUPPRESSIONS DE POSTES

Jeudi 30 novembre la CGTR et Solidaires Finances Publiques appellent à la grève dans le cadre d'un appel national intersyndical contre la décision du gouvernement de supprimer 1600 emplois et de remettre en cause les accueils au public.

À la Réunion, ce projet se traduirait par la suppression de 10 postes de travail.

Si le gouvernement cherche à faire des économies et à faire rentrer l'argent dans les caisses de l'État, qu'il taxe les capitalistes (il fait exactement l'inverse en baissant l'impôt sur les sociétés et en supprimant l'ISF !), qu'il cesse d'arroser les entreprises à fonds perdus sous forme de subventions et exonérations de cotisations sociales (il envisage de baisser les cotisations patronales jusqu'à 3 fois le SMIC au lieu de 2 actuellement).

La CGTR continuera à se battre avec les agents du Trésor public contre la suppression de ces emplois pour que le service au public, en particulier le plus défavorisé, soit préservé.

 

GRÈVE DANS LES CENTRALES THERMIQUES DU GOL ET DE BOIS ROUGE

Déposé le 2 novembre dernier, le préavis de grève des travailleurs (déposé par la CGT et FO) des deux centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge a pris fin le lundi 27 novembre. La direction d'Albioma n'ayant toujours pas ouvert les négociations sur leur cahier de revendications, la grève a commencé ce mardi 28 et s'est immédiatement traduite par des délestages qui se sont fait sentir en particulier dans l'Est de l'île.

Le représentant de la CGT du Gol a mis en garde la direction d'Albioma au sujet d'un ras-le-bol général dans ces centrales qui découle d'un manque d'effectifs dans ces centrales qui fonctionnent 24 heures sur 24, de problème d'organisation du temps de travail,  de non  respect des règles du repos hebdomadaire, d'absence d'évaluation des risques, de non élaboration d’un programme annuel de prévention des risques professionnels, et de non validation des  fiches de poste.

Les ouvriers et techniciens d'Albioma ont raison de se battre. Leur direction, sourde à leurs problèmes, va devoir se réveiller et y apporter des solutions. L'URE CGTR est entièrement solidaire du combat de ces camarades.

 

ÉDUCATION NATIONALE : L'ACCUEIL DES ENFANTS HANDICAPÉS NÉCESSITE DE  VRAIES CRÉATIONS DE POSTES !

Jeudi 23 novembre, une cinquantaine de  directeurs et professeurs des écoles, remplaçants, secrétaires de l'Éducation nationale ont manifesté devant les grilles du rectorat pour protester contre la décision de celui-ci de supprimer les postes de secrétaires dans les écoles du premier degré.

Le rectorat voudrait redéployer ces salariées vers l'accompagnement des enfants handicapés, alors que, comme le dénonce l'intersyndicale (CGTR, CFTC, FO, Saiper, SNUIPP, SNE, FSU,  SE-Unsa et CFDT), elles ne sont pas formées pour et qu'elles assument un travail indispensable au bon fonctionnement des écoles (administratif, accueil des visiteurs et lien entre le personnel enseignant et les familles).

« Habiller Paul » en déshabillant Pierre, il n'en est pas question. Si le rectorat, et derrière lui le gouvernement, veut mettre en place un nouveau service d'accompagnement, effectivement souhaitable, des enfants handicapés, qu'il embauche ! Ce ne sont pas les jeunes diplômés qui manquent. Au contraire, beaucoup n'attendent qu'un emploi pour exercer leurs connaissances et les mettre au service de ces élèves qui doivent pouvoir être accueillis dans les écoles au même titre que leurs camarades bien portant !

 

COLLOQUE INTERSYNDICAL DES RETRAITÉS LE 5 DÉCEMBRE

Le gouvernement s'apprête à mettre en route une nième réforme des retraites qui, à coup sûr, se traduira par de nouveaux coups portés contre les travailleurs âgés (recul de l'âge de la retraite, diminution du montant des pensions, prélèvements supplémentaires, remise en cause des retraites de réversion, fiscalisation des 10 % supplémentaires pour les retraités ayant eu 3 enfants, etc.).

À la Réunion, une majorité de retraités ne dispose même pas du seuil de pauvreté (1008 € mensuel) pour vivre.

Face à ces attaques gouvernementales et à la situation inhumaine d'un grand nombre de retraités à la Réunion, une intersyndicale des retraités s'est mise en place dont fait partie la CGTR. Elle organise mardi 5 décembre un colloque sur la situation des retraités dans la grande salle de réunion de la mairie de Saint Denis, de 8 h 30 à 16 heures. Un repas est prévu le midi.

Afin d'organiser au mieux cette assemblée, il est demandé aux retraité(e)s intéressé(e)s de s'inscrire auprès des responsables des unions CGTR.

En ce qui concerne l'Union Régionale Est de la CGTR, l'inscription peut se faire auprès du secrétariat de notre union au 0262 50 14 49 ou de Didier Lombard au 0692 01 75 56.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article