Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par la cgtr

SOUTIEN DE LA CGTR AUX GRÉVISTES DE L'USINE SUCRIÈRE DE BOIS ROUGE.

COMMUNIQUÉ DE SOUTIEN DE LA CGTR AUX GRÉVISTES DE L'USINE SUCRIÈRE DE BOIS ROUGE. 

Les ouvriers de l'usine sucrière de Bois Rouge sont en grève depuis le 5 décembre après que la direction du groupe Tereos leur ait annoncé brutalement que leur prime d'intéressement diminuerait cette année d'en moyenne 4 à 500 euros par rapport à 2016.

Les ouvriers de Bois Rouge ont déclenché la grève pour se défendre contre une direction qui pratique la provocation. Ils sont dans leur bon droit !

Tereos avance que le taux de saccharose contenu dans les cannes ne cesse de baisser et perdrait de l'argent. 

Mais comment croire à pareille affirmation quand on sait que les cannes sont traitées aujourd'hui beaucoup plus rapidement suite aux investissements importants effectués ces dernières années dans la modernisation de l'usine grâce notamment aux subventions publiques de l'État français et de l'Europe, c'est-à-dire grâce à l'argent public.

Rappelons que Tereos a récupéré en plus cette année 28 millions des 38 millions d'euros d'aides accordées l'État pour soutenir la filière canne dans les DOM ! 

Tereos n'est pas à plaindre. C'est un groupe implanté internationalement et riche à millions. Il ne perd pas d'argent, mais en gagne, énormément...grâce au travail des planteurs et des ouvriers de ses usines !

Enfin, cette année la récolte de cannes s'avère être la meilleure depuis des années. On parle de « récolte historique », en augmentation de 8 % par rapport à 2016 ! 

Et les capitalistes de Tereos voudraient nous faire croire qu'ils perdent de l'argent, foutaise ! 

Les ouvriers de Bois Rouge ne doivent pas perdre un seul euro sur leur prime d'intéressement cette année.

La CGTR est entièrement solidaire de leur combat qui doit se terminer par un recul sans conditions de Tereos !

Saint Denis le 7 décembre 2017

Ivan Hoareau 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

baCheré 09/12/2017 09:13

il est rare de te voir défendre les salaries, exemple flagrant la sib du port