Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités CGTR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacter l'inspection du travail

 

 

 

 

 

 

Liste des défenseurs syndicaux

 

 

 

 

 

CONVENTIONS COLLECTIVES Applicables à la Réunion

 

 

Publié par la cgtr

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez  nombreux !

Chaque mardi, de 18H00 à 19H30, l’Union Régionale Est CGTR organise dans son local une réunion d’information et de discussion sur les problèmes rencontrés par les travailleurs. Venez nombreux !

Solidarité avec les grévistes de la cuisine centrale de Saint Benoît !

Les travailleuses et les travailleurs de la cuisine centrale (ex-Sogecirr) sont en grève depuis le 2 janvier pour préserver leurs emplois, leurs acquis et leur représentation syndicale parce qu'ils se retrouvent confrontés à leur nouvel employeur, le sieur Alex Moutoussamy, patron de la société traiteur de Sainte Marie Régal des Îes, qui s'est mis en tête de casser tout ce qu'ils ont obtenu par la lutte.

Convocations individuelles des travailleurs pour les amener à signer des contrats remettant en cause leurs droits, menaces à peine voilées de menaces physiques contre le délégué CGTR qui a été mis à pied ainsi que deux autres délégués avec convocation ce vendredi 26 janvier à un entretien préalable à licenciement !

Le but de la manœuvre est clair : imposer aux travailleurs de la cuisine centrale de Saint Benoît la  régression sociale sur tous les plans, les mêmes conditions de travail déplorables, le même travail sous pression, qui sont le lot de leurs collègues de Sainte Marie.

C'est ce qu'ils refusent collectivement et ils ont raison !

Vendredi 26 janvier,  les trois camarades menacés de licenciement seront accompagnés de l'ensemble de leur camarades grévistes.

Quant à notre union de l'Est, elle appelle tous les travailleurs, tous les militants de la CGTR disponibles à venir manifester leur soutien aux travailleurs en lutte de la cuisine centrale de Saint Benoît en se rassemblant à leurs côtés dès 7 h 30 devant les portes de Régal des Îles au 7, impasse Mercure – zone industrielle de la Mare à Sainte Marie !

CCIR : le plan Patel ne doit pas passer !

La SGPCAR CGTR de la CCIR lance un appel à la grève pour le 30 janvier. Nos camarades mobiliseront les salariés de la Chambre de Commerce et de l’Industrie pour s’opposer au plan « social » du président Patel qui prévoit une trentaine de suppressions d’emplois en 2018 pour soi-disant faire face au déficit de 4,2 millions d’euros de la structure.

Patel qui pense qu’il est « impossible » de faire autrement ose déclarer que les suppressions de postes par départs volontaires ne suffiront pas à atteindre ce chiffre. Il envisage des licenciements « secs ».

Nos camarades qui refusent que « les travailleuses et les travailleurs » servent « de variable d’ajustement et de chair à patron » rejettent en bloc ce plan infâme annoncé en novembre 2017 par ce président-patron et les capitalistes qu’il représente.

Pour justifier sa décision Patel prend comme prétexte la baisse des dotations de l’État à la chambre consulaire, en l’occurrence de la Taxe pour frais de Chambre (TFC) de 800 000 à 1 000 000 d’euros.

Mais ce que Patel ne dit pas, c’est que cette somme ajoutée à bien d’autre millions, retourne dans la poche de ses amis patrons sous forme de baisse de cotisations sociales, de défiscalisation, d’exonération de taxes sur les sociétés, etc.

Au bout du compte, la situation de la CCIR est le résultat de la politique des gouvernements qui ne font qu’appliquer les exigences du patronat !

Ce n’est donc pas aux travailleurs de la CCIR de payer à la place des patrons.

Ils ont raison de vouloir « faire échouer ce plan mortifère » pour « le bon vouloir du patronat » !

Remboursez !

Plusieurs agents de la Chambre d'Agriculture ont vu leurs demandes de remboursement de frais de déplacements refusées ou bloquées pour le mois de décembre 2017 et pour certains même, pour des mois antérieurs.

Le motif principal mis en avant par la direction de la Chambre est la non utilisation de véhicules de service.

Dans un courrier adressé au président de la Chambre, la CGTR lui rappelle que l'employeur a l'obligation de rembourser les frais engagés par les salariés et que ceux-ci n'ont pas obligation d'utiliser les véhicules de service comme le stipule l'article 17 de la Convention collective de la Chambre d'Agriculture de la Réunion.

Pour la CGTR l’employeur ne peut pas imposer aux agents l’usage de véhicules de service s’ils ont fait le choix d’utiliser leurs véhicules personnels.

La CGTR demande donc à la Chambre de rembourser  sans délai tous les agents qui ont été privés de leur droits et de leur dû les sommes avancées par eux pour les mois de décembre 2017 et précédents.

Certains agents n’excluent pas de débrayer si la direction campe sur sa position.

CHU : non aux suppressions de postes, de lits et d'hôpital à La Réunion !

Depuis des mois, la direction du CHU de La Réunion crie à la catastrophe en évoquant le déficit de l'établissement public de soins et déclare à qui veut l'entendre qu'il n'y aurait pas d'autres solutions que de tailler dans les effectifs (155 suppressions d'emplois prévus sur 5 ans), y compris du personnel soignant, en fermant des dizaines de lits, en développant la politique de la « chirurgie ambulatoire » constistant à renvoyer les malades le plus rapidement possible chez eux après opérations, en fermant l'hôpital de Cilaos, etc.

Ce sont ces  fausses solutions qu'entendent défendre, sans état d'âme, le président du CHU Lionel Callenge et son comparse, le président du conseil de surveillance du CHU, Jean-Paul Virapoullé, le 31 janvier prochain devant le Comité Interministériel de Performance (COPERMO).

Lors du vote sur le budget du CHU du conseil de surveillance du lundi 22 janvier, seuls trois participants, les syndicalistes représentants le personnel, ont voté contre ces mesures indignes  qui contribueront à dégrader encore plus le service aux malades et les conditions de travail du personnel.

Les syndicats ont, à juste, titre appelé tous les personnels du CHU à manifester leur opposition aux économies que leur direction s'apprête à leur imposer en se mettant un grève une heure le jour précédant la tenue du COPERMO, le mardi 30 janvier. Ils ont totalement raison et la CGTR soutient leur initiative !

Le capitalisme : un monde insensé et irrémédiablement injuste qui doit céder la place

Selon l'organisation caritative Oxfam, les 8 personnes les plus riches – Bill Gates, Amancio Ortega, Warren Buffett, Carlos Slim Helu, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Larry Ellison et Michael Bloomberg – possèdent à eux huit autant que les 3,6 milliards de personnes les plus pauvres sur terre.

Il suffirait donc de décider de redistribuer les richesses, accumulées grâce au travail et à l'exploitation de masses entières d'hommes et de femmes, aux plus pauvres que notre société actuelle laisse survivre (pour ne pas dire plus!) avec à peine un euro par jour, pour en finir avec la faim et la misère.

Tout cela pour dire que les travailleurs, les pauvres, les chômeurs, les petits retraités, n'ont plus rien à attendre du système social dans lequel nous vivons. Le système capitaliste a fait son temps, il est temps d'en changer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article