Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités CGTR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacter l'inspection du travail

 

 

 

 

 

 

Liste des défenseurs syndicaux

 

 

 

 

 

CONVENTIONS COLLECTIVES Applicables à la Réunion

 

 

Publié par la cgtr

Communiqué de la CGTR

 

Après des mois de lutte contre le gouvernement et le patronat qui n'ont pas cessé d'innover dans les mesures iniques pour s'attaquer aux droits et au pouvoir d'achat des classes populaires, des retraités, des chômeurs, des travailleurs, la mobilisation provoquée par la hausse du carburant, à La Réunion et en France prouve que la coupe est pleine.

 

Si la CGTR condamne les rares violences de la journée du 17, la réussite de cette mobilisation en appelle d'autres sur les revendications des travailleurs, des retraités et des chômeurs portées depuis des années par la CGTR.

 

Viser essentiellement les classes populaire et moyenne, tout en exonérant les grosses sociétés pétrolières, ne peut être une réponse à la nécessaire transition écologique. Allier justice sociale et impératif écologique est indispensable. La recherche d’une fiscalité plus juste en renforçant la progressivité de l’impôt devient une ardente obligation, et partant une redéfinition du partage des richesses entre le capital d’une part et le salaire, les pensions et les minima sociaux d’autre part.

 

Face à toutes les augmentations de prix et de taxes qui empêchent de boucler les fins de mois, il faut que la variation des prix du carburant, des cantines scolaires, des loyers soit justifiée et qu'elle entraîne une augmentation automatique des salaires, des retraites, des allocations chômage, de tous les allocations. Cela s’appelle l’échelle mobile des salaires, des pensions et des allocations. Pour l’imposer, il faudra une lutte d’ensemble.

 

Pour la confédération le bureau confédéral

Lundi 19 novembre 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lombard Didier 20/11/2018 15:35

Eh bien oui, le vrai problème posé aujourd'hui, c'est le problème du pouvoir d'achat, donc le problème de l'augmentation des salaires, des retraites et des minima sociaux !
Et c'est de cela que nos militants doivent parler dans les entreprises, c'est sur ce terrain revendicatif de classe qu'il faut amener le débat et défendre le programme revendicatif de la CGTR : augmentation de tous les salaires de 300 euros immédiatement - pas de salaire, pas de retraite en-dessous de 1800 euros net ! Et il faut aussi que notre syndicat mette en place un PLAN DE LUTTE pour développer un rapport de forces favorables aux travailleurs contre le patronat et son gouvernement !