Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actualités CGTR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacter l'inspection du travail

 

 

 

 

 

 

Liste des défenseurs syndicaux

 

 

 

 

 

CONVENTIONS COLLECTIVES Applicables à la Réunion

 

 

Publié par la cgtr

Déclaration CGTR - 18/03 CESER - Ministre Annick GIRARDIN

Bonjour Madame la Ministre, bonjour Monsieur le président du Conseil régional, bonjour à toutes et à tous.

Cette intervention de la CGTR vous interpelle sur la Fonction publique à La Réunion.

Les réformes annoncées dans le cadre de CAP 2022 auront des conséquences désastreuses pour la population réunionnaise. Les suppressions d’emplois publics annoncées au plan national (120 000 dont 70 000 dans la fonction publique territoriale et 50 000 dans fonction publique de l’État) sont inévitablement répercutées à La Réunion.

Les services publics de La Réunion, déjà en sous effectifs chroniques, ne pourront plus assurer leurs missions dans ce contexte de réduction drastique des moyens humains et budgétaires.

Dans notre département où on compte plus de 100 000 illettrés, 400 000 personnes vivant sous le seuil de pauvreté, les services publics constituent un lien social très fort et indispensable à la cohésion sociale.
La CGTR est immergée dans la société réunionnaise et peut vous affirmer l’attachement des réunionnais à ce soutien majeur que leur apporte l’ensemble des services publics d’État, territoriaux et hospitaliers.

La réduction des emplois publics, la fermeture programmée des missions d’accueil physique pour aller vers le tout-numérique, vers la doctrine du « ALLEZ SUR INTERNET », sera dévastatrice et plongera la population la plus défavorisée dans l’isolement et l’exclusion sociale.

La CGTR exige un moratoire à La Réunion sur l’ensemble des réformes engagées :

- Arrêt immédiat des suppressions d’emplois dans les trois versants de la fonction publique à La Réunion ;
- Un plan de rattrapage des effectifs à la hauteur des besoins de la population, en favorisant l’emploi local à chaque fois que c’est possible ;
- Un plan de titularisation des agents précaires dans la Fonction publique territoriale, la Fonction publique hospitalière et la Fonction publique de l’État à La Réunion.

La CGTR espère qu’elle sera entendue sur ses revendications.

Pour conclure, Madame la Ministre, si vous êtes ici aujourd’hui c’est qu’il se passe quelque chose d’important dans le pays depuis plusieurs mois.
Mais ça a pris une nouvelle dimension depuis samedi dernier. On ne parle pas des événements des Champs Élysées qui n’ont rien à voir avec les revendications du peuple.

On vous parle de deux angoisses profondes qui s’expriment massivement dans tout le pays : L’angoisse de la fin du monde (portée par la jeunesse) et l’angoisse de la fin du mois (portée par les salariés). Ces revendications se rejoignent car elles ont une cible commune : le capitalisme sauvage et débridé qui exploite les humains et qui détruit la planète dans le seul but de faire du profit et accentue les inégalités sociales .

Le printemps à venir sera celui de la convergence des luttes.

Là aussi la CGTR espère que votre gouvernement saura entendre la détresse de la population.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article