Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par la cgtr

Chaque mardi, de 18 heures à 19 h 30, l'Union Régionale Est de la CGTR organise en son local une réunion d'information et de discussion sur tous les problèmes rencontrés par les travailleurs. Nous vous attendons nombreux !

Chaque mardi, de 18 heures à 19 h 30, l'Union Régionale Est de la CGTR organise en son local une réunion d'information et de discussion sur tous les problèmes rencontrés par les travailleurs. Nous vous attendons nombreux !

Macron à La Réunion: tout pour les patrons, rien pour les travailleurs !

    C'est sans illusions que les travailleurs ont vu venir Macron à La Réunion. Macron, l'ami du grand patronat, celui qui affiche sa morgue et son mépris à l'égard des salariés et des chômeurs, est resté égal à lui-même.
    D'ailleurs toutes ses annonces ont été faites au bénéfice des patrons de La Réunion. Une fois de plus, le plus haut responsable de cet État endetté jusqu'au cou, n'a pas hésité une seconde pour tirer des chèques au profit des entreprises, sans leur demander aucune contrepartie, pour les « aider à embaucher ». Elles seront dorénavant exonérées de toutes cotisations patronales sur les salaires jusqu'à deux fois le SMIC ( au lieu d'1,3 SMIC jusqu'à présent) et recevront une aide annuelle de 15 000 euros pour chaque embauche en CDI et 7500 € pour chaque embauche en CDD pendant trois ans !
    Jamais repu, le président du Médef Réunion lui a répondu en guise de remerciement qu' « Il faudra aller plus loin ! ».
    Voilà comment le patronat, ingrat, récompense ses larbins les plus serviles !
    Tout cet argent mis à leur disposition, les capitalistes n'en voient parfois même pas l'utilité, comme l'a rappelé le président de la CPME, Eric Leung, qui déclarait au Quotidien : « Même si on nous donne des subventions et des allègements, ça ne sert à rien si on ne dispose pas des compétences nécessaires ».     Décidément, les patrons n'ont pas envie d'embaucher ! Ils préfèrent pressurer leurs travailleurs au maximum, en leur imposant du sur-travail, souvent non rémunéré ou un turn-over infernal pour les fragiliser et leur dicter leurs conditions.
    Avec les contrats précaires, c'est tellement facile et c'est plus rentable ! Les marges des entreprises de La Réunion ont d'ailleurs encore augmenté ces dernières années. Pourquoi ? Parce que les pressions sur les travailleurs,  leur exploitation se sont renforcées.
    Alors il est temps pour la classe ouvrière de réagir si elle ne veut pas perdre sa santé au travail ou se languir sans le sou au chômage. Il faut que les travailleurs se mettent en ordre de lutte pour exiger l'augmentation des salaires, les embauches partout où c'est nécessaire et la renonciation du gouvernement à ses lois travail, de l'indemnisation du chômage et à sa réforme des retraites.
    Les syndicats, à commencer par la CGTR et la CGT, appellent à se mobiliser massivement pour cela le 5 décembre. Mobilisons nous dès à présent pour mettre Macron et les patrons en échec !

Les postiers de Saint Joseph en grève

    À la même maladie, le même remède ! Les postiers de Saint Joseph se sont mis en grève ce lundi 28 octobre pour les mêmes raisons qui avaient amené leurs camarades de la plate-forme de distribution de Saint André à cesser le travail il y a trois semaines.
    Ces raisons, ce sont les suppressions de postes avec leurs corollaires : les journées de travail sans fin et l'épuisement au bout du compte.
    Comme à Saint André, les emplois supprimés doivent être remplacés par des embauches fermes et les journées de travail ramenées à ce qu'elles étaient avant.
    Il en va de la santé des facteurs, mais aussi des chômeurs qui, en trouvant à s'embaucher à la Poste, pourront enfin faire face à leurs besoins vitaux ! La direction de la Poste ne s'étant manifesté lundi soir, la grève a été reconduite pour mardi 29.

Élevage Léo de Salazie : succès de la CGTR à l'élection du CSE

    En avril dernier, la moitié des 34 salariés de l'élevage Léo de Salazie s'étaient mis en grève pour empêcher le licenciement de la tête de liste CGTR à l'élection au CSE de cet entreprise. Une entreprise qui ne disposait d'aucun délégué du personnel depuis sa création. Les travailleurs de cet établissement s'étaient mobilisés aussi pour faire entendre leurs revendications en matière de salaires, de paiement d'heures supplémentaires, de rémunération du travail du dimanche et des jours fériés, mais aussi de conditions de travail. Enfin ils voulaient être respectés sur leur lieu de travail par leur patron trop porté à l'autoritarisme.
    La grève a pris fin suite à la démission dudit candidat. Mais les revendications restant en l'état, d'autres travailleurs et travailleuses ont repris le combat et malgré les licenciements pratiqués par le patron parmi les ex-grévistes et les pressions et discriminations de toutes sortes, nos camarades ont fini par imposer qu'une élection ait lieu cette année.
    Le vote a eu lieu vendredi 25 octobre. Sur 34 inscrits, 21 salariés ont voté. Le quorum a donc été atteint.
    Sur ces 21 votes, on compte un vote blanc... et 20 autres vote pour les candidat(e)s de la CGTR.
Nos deux camarades titulaires et nos deux camarades suppléants sont donc élus.
    Inutile de dire que c'est une grande satisfaction pour eux et pour l'Union régionale Est qui a toujours été à leurs côtés face à ce patron de combat. Mais la lutte n'est pas terminée. Elle doit continuer à se mener avec les travailleurs de l'entreprise.

Pollution au Chlordécone aux Antilles... et au Glyphosate à  La Réunion !

    Suite à un test pratiqué sur un échantillon de 21 habitants de La Réunion, dont Stéphane Fouassin, maire de Salazie et président des maires de La Réunion, docteur de son état, par le collectif Oasis Réunion afin de mesurer leur éventuelle contamination au Glyphosate (un insecticide largement utilisé dans les plantations, classé « cancérigène probable » et favorisant les maladies dégénératives telles Alzheimer et Parkinson par l'Organisation Mondiale de la Santé), il ressort que ces 21 personnes étaient toutes porteuses de doses entre 11 fois supérieures au maximum autorisé !
    Décidément le capitalisme est bien un système toxique pour l'humanité !

Commission exécutive de l’Union Régionale Est

    Notre Union a décidé de réunir sa commission exécutive samedi 16 novembre 2019 afin de faire le point sur les résultats obtenus par notre syndicat lors des dernières élections aux CSE des entreprises de l’Est, les revendications mises en avant dans ces entreprises et permettre ainsi l’échange entre militants dans cette période où le patronat est à l’offensive, encouragé qu’il est par un président et un gouvernement tout acquis à sa cause.

La réunion commencera à 8 h 30 pour se terminer à midi.
    Nous demandons à tous les camarades d’entreprise concernés de participer à cette réunion importante et de nous confirmer leur présence au secrétariat de l’union au 0262 50 14 49.
    Merci d’avance !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article