Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Motion

 

 

L'intersyndicale CGTR, FO, FSU, Solidaires, SAIPER PAS 974 et UNEF considère que le projet AYRAULT sur les retraites s’inscrit clairement dans la logique régressive des "réformes"  de 1993, 2003, 2007 et 2010, et accroît en réalité la fragilisation de notre système de retraites.

 

En 2010 l’actuelle majorité gouvernementale a combattu la loi Fillon qui a augmenté la durée de cotisation. Le projet actuel reprend ce dispositif en l'aggravant sans revenir sur les reculs contenus dans les contre-réformes précédentes.

 

L'intersyndicale estime que tout allongement de la durée de cotisation est le pire des signaux à envoyer aux jeunes générations et une aberration pour les seniors car un salarié sur deux qui liquide sa retraite n’est plus en activité et le chômage des seniors est celui qui a le plus augmenté.

 C'est la crédibilité du régime par répartition qui est remis en cause.

 

A la Réunion, avec un taux de chômage de 30 % dont 60 % chez les jeunes qui ne trouvent pas de travail, la situation dans l'ile est "hors norme" selon les pouvoirs publics. 30 % des retraités sont au minimum vieillesse et vieillissent plus vite et plus mal que les retraités métropolitains.

42 % des personnes, soit 343 000 personnes, vivent avec moins de 935 euros par mois.

 

Dans cette situation critique, l'intersyndicale exige :

-         Une politique de relance et d'emploi en opposition aux politiques d'austérité,

-         Un départ à 60 ans avec une retraite à taux plein,

-         Une augmentation significative des salaires dans le privé pour compenser, notamment, la suppression du RSTA,

-         L'intégration de la prime Cospar dans les salaires,

-         L’augmentation du point d'indice dans la fonction publique,

-         L’indexation des retraites sur les salaires et le maintien du pouvoir d'achat des retraités.

-         La prise en compte des années d'études, d'apprentissage, de formation, de précarité pour la retraite

Commenter cet article