Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

greve-ANI-05-03-2013 2826

 

Ci-dessous la motion de l'intersyndicale remise au préfet :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Motion

Les organisations syndicales CGTR, FO et FSU réunies ce jour le 5 mars 2013 conviennent que  l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 signé par le Medef d’une part et la CFDT, la CFTC et la CFE CGC constitue une attaque frontale et brutale contre les droits sociaux, individuels et collectifs des salariés; et au delà contre le droit du travail dans son ensemble.

C’est un accord gagnant pour le patronat et perdant pour les salariés. Ce texte est totalement déséquilibré.

La CGTR, FO et la FSU considèrent que cet accord, au nom de la compétitivité des entreprises, vise à la sécurisation du seul employeur sur précarisation exacerbée des travailleurs.

Les salariés de la Réunion dénoncent l’institutionnalisation de la flexibilité voulue par les signataires de cet accord.

Ce qui permettra de déroger au code du travail et aux conventions collectives pour conduire essentiellement à la réduction du coût du travail et notamment à la baisse des salaires et à la dégradation profonde des conditions de travail et de vie des travailleurs.

Cet accord met en place un véritable statut de la précarité en permettant aux patrons de licencier plus facilement.

Les contreparties « obtenues » sont virtuelles et renvoient aux mobilisations pour leur éventuelle concrétisation.

•    Signature  d’accords de baisse des salaires, de réduction/allongement du temps de travail à l’entière liberté du patron.

•    Licenciement en cas de refus de mutation...

Raccourcissement des délais remettant en cause les prérogatives des IRP et le droit de se défendre.

Évitement du juge et déjudiciarisation des contentieux.

C’est un accord de régression sociale : il doit être combattu.

Par conséquent, la CGTR, FO et la FSU demandent au gouvernement et aux parlementaires de refuser la politique de l’austérité et de la flexibilité  issue de l’accord MEDEF-CFDT, CFTC et CGC et exigent des réponses nouvelles pour les droits sociaux, l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions.

Saint Denis le  5 mars 2013

CGTR                 FO                FSU



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article