Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Non à la solution globale. Non au vol des salariés.

 

La tentative d’effacer les dettes sociales et donc de voler les salariés, (la cotisation sociale étant un salaire) menée par le collectif des transporteurs and co a pour l’instant échoué devant notamment la forte opposition de la CGTR.

 

Obligé de rétropédaler, ce collectif and co parle aujourd’hui non plus d’extinction des dettes sociales mais de gel global de la dette.

 

La CGTR rejette la solution globale. Et l’État a parfaitement raison de refuser celle ci parce qu’elle donne une prime à des entreprises qui n’ont pas voulu respecter le droit, qui ont fait leur croissance sur du déficit créé de toute pièce (celles qui n’ont pas fait « preuve d’une certaine orthodoxie » comme le dit pudiquement la préfecture).

 

Cette solution tente d’absoudre les entreprises non vertueuses et de les mettre sur le même pied que celles qui, pour des raisons pas tout à fait objectives et justifiées, ont rencontré des difficultés et qu’il convient d’aider. Elle remet en cause les règles de la concurrence et créé un précédent fâcheux susceptible d’ouvrir un processus de déstabilisation de la Réunion.

 

La solution au cas par cas est la seule solution qui puisse être acceptable dans la mesure elle fera le tri entre les entreprises vertueuses et celles qui ne le sont pas.

 

La CGTR n’acceptera pas la solution globale. Seule une solution au cas par cas est acceptable sous réserve que les syndicats soient de la partie et que, à minima, la part salariale soit sanctuarisée.

 

Elle condamne la proposition du Conseil Régional qui, pour des raisons d’ordre politicienne, s’accoquine avec le collectif des transporteurs and co pour tondre les salariés. Et, ce faisant, participer à la déstabilisation d’une société en crise.

 

Saint-Denis le 13 juin 2013

 

 

Ivan HOAREAU

Secrétaire Général de la CGTR.

ivan

Commenter cet article