Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Le projet de loi du gouvernement concernant la transition énergétique a été voté en première lecture à l’Assemblée Nationale .La CGT s’est pleinement investie pour la réussite de la transition.
Malgré le caractère contraint du débat national (délai,organisation,cadrage du Président de la République imposé en amont …) la CGT s’y est engagée jusqu’au bout, afin d’y contribuer sur tous les aspects.
La question qui se pose à nous localement à LA REUNION : quelles déclinaisons localement de cette loi sur la transition énergétique ? Quelles conséquences sur la péréquation tarifaire, avec la sortie du nucléaire ? Actuellement le cout d’importation des produits fossiles pour la production de l’électricité à LA REUNION est de l’ordre de 800 millions d’euros, qui est pris en compte par le CSPE.
La CGTR considère que la transition énergétique, qui concerne nos modes de production et nos usages de l’énergie doit s’engager en partant des besoins de la population Réunionnaise considérant que l’énergie est une source vitale pour l’économie et le social. A LA REUNION 52% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, malgré cela en 2012 ,22000 coupures ont été effectué par EDF , la CGTR considère que cette transition nécessite d’avoir deux ambitions, une sociale, en se dégageant du modèle libéral, de privatisation et de dérèglementation, qui fait des ravages dans l’énergie, et une industrielle et technique qui passe par des investissements importants et le de la recherche de la recherche notamment dans le domaine du stockage des énergies renouvelables. En effet les énergies renouvelables ne sont pas une puissance garantie.
La multiplication de producteurs de l’énergie à LA REUNION renforcée par la loi de la transition énergétique mérite réflexion. Pour la CGTR et la CGT nous faisons la proposition de la mise en place d’un pôle public de l’énergie.

Pour la CGTR : Max BANON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article