Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cher camarade.

Les rdv sociaux sont devant nous. Le social frappe à nos portes. 

La mobilisation s’étend partout en France. De La Réunion à la métropole, la colère gronde et l’exaspération grandit devant une telle politique pour les riches et contre les pauvres.

De la santé aux cheminots, des retraités aux jeunes luttant contre le dérèglement climatique, des travailleurs du public aux salariés du privé en passant par le coup de rabot contre les chômeurs, de l’agent public à l’usager du service public; tout exprime un ras-le-bol général contre cette politique de classe contre les plus pauvres en faveur des plus riches.
À La Réunion nous devons accueillir « dignement » Macron, lui signifier que la Réunion n’est pas à vendre, qu’il est impossible de continuer à vivre dans un tel contexte de pauvreté et d’inégalités croissantes favorisé par cette politique de classe.

Comment transformer toute cette énergie en mobilisation, en lutte?

A la Réunion, tous les syndicats se sont réunis sur une plate-forme commune et oppose un front uni à cette politique rétrograde.

Il nous faut réussir notre manifestation du 24 octobre pour dire à Macron la nécessité d’une autre politique prenant en compte les besoins sociaux et notamment ceux des travailleurs et des catégories sociales défavorisées.

Au national, la perspective de la mobilisation du 5 décembre avec la cgt, fo, FSU, solidaires et étudiants et lycéens notamment sur la question des retraites est dans tous les agendas. Cette date doit être le point de départ d’une mobilisation à un plus haut niveau.

Demain, à part nous peut être que d’autres seront dans la lutte. Tant mieux, plus on est nombreux mieux c’est. Mais alors la CGTR et les OS doivent être l’élément central de cette mobilisation, sinon nous risquons d’être ballottés par les autres.

ALORS SOYONS NOMBREUX DEMAIN.

Fraternellement


Ivan Hoareau

Visite Macron
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article