Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

Le 31 mars doit être une mobilisation massive contre le projet de loi El Khomri

Bonjour camarade,

Il est des moments où le syndicalisme de lutte, et notamment CGTRiste, doit être plus que présent et actif.
La CGTR doit être un acteur majeur de la mobilisation.

Ce projet de loi serait un recul historique pour le travailleurs et une mise à mort du syndicalisme de lutte quand le syndicalisme d’accompagnement (des recettes libérales) "dit réformiste" devient le complice du gouvernement et du Medef.

La pétition contre ce texte a dépassé 1 000 000 signatures! Une grande majorité des français le critique. Le PS et la majorité gouvernementale sont profondément divisés. La France est profondément divisée.

C’est dire que trop c’est trop! Les salariés seraient livrés à l’arbitraire patronal par un gouvernement « de gauche ». La droite, elle, ne rêve que de faire mieux!

La mobilisation au national du 9 mars (nous on reste ici sur le 31 mars) est une indication de la mobilisation à venir. L’UNEF est rejointe par 2 syndicats lycéens, la CGT, la FSU, Solidaires. Beaucoup de politiques et citoyens y viendront. Ce même jour, des grèves dans les transports auront lieu (SNCF, RATP). La marmite du ral le bol déborde devant tant d’injustice.

Devant la montée du mécontentement, le gouvernement et les syndicats « réformistes" tentent de casser la lutte en négociant l’accessoire pour préserver le principal. Berger dit report ! Le soir même, le gouvernement l’annonce! Comme s’il attendait le feu vert de son interlocuteur principal!

Afin de désamorcer notre combativité, le gouvernement annonce, que finalement, il frapperait moins fort alors que les « réformistes" négocient le poids des coups, la longueur de la corde.

C’est notre mobilisation qui permettra de déjouer ces sombres calculs augurant un sombre avenir pour les salariés et le syndicalisme de lutte.

Les multiples appels du gouvernement au syndicalisme réformiste et du syndicalisme réformiste au gouvernement sont sans équivoques. La recomposition du paysage syndical visant à casser le syndicalisme de lutte est en marche.

La responsabilité de la CGTR, de ses dirigeants et de ses militants être d’être dans la manif, dans cette manif. Le déshonneur sera de ceux qui porteraient ces terribles coups au salariés.

Une Intersyndicale (CGTR, FO, FSU, Solidaires, Saiper, Unef) se tiendra ce mercredi matin, nous vous tiendront au courant.

Ne laissons pas, boulon par boulon, déboulonner le droit du travail! La lutte des travailleurs est notre rempart à partir duquel seront sauvegardés les solidarités d’aujourd’hui menacées et seront reconstruites les solidarités perdues.

Salutations de combat

Ivan Hoareau
Secrétaire Général de la CGTR

Commenter cet article

sanchez 13/03/2016 09:03

Je crois qu il manque un 0 dans le nombre de signatures :)

vincent 14/03/2016 05:44

merci