Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la cgtr

STAR : + 2,5 % D’AUGMENTATION DE SALAIRE GRÂCE A LA GRÈVE !
Après dix jours de grève, les travailleurs de la STAR ont repris le travail lundi 15 avril. Leur
revendication concernait les salaires. Ils revendiquaient 7 % d’augmentation au début de leur mouvement. La direction ne voulait pas lâcher plus de 0,8 %. Celle-ci a ensuite accepté de mettre la barre un peu plus haut, soit 2,5 %, après avoir fait convoquer les grévistes devant le tribunal et les avoir menacé d’une amende de 500 € par infraction constatée à la « liberté du travail » (piquet de grève). Prenant prétexte d’un risque sanitaire, la direction a aussi mené une campagne de dénigrement contre les grévistes, relayée par certains médias, mais dans laquelle la
population a refusé de se laisser embarquer !
C’est finalement sur le chiffre de 2,5 % que les grévistes ont décidé de signer. A cela s’ajoutera une prime d’intéressement de quelques centaines d’euros qui ne sera versée qu’à condition d’avoir atteint les objectifs fixés par la direction (pas de maladie, pas d’accident de travail, etc.)
Même si le résultat ne correspond pas aux espoirs des travailleurs de la STAR, c’est leur grève qui a contraint leur direction à lâcher plus qu’elle ne voulait faire. Une direction qui avait bien sûr les moyens de payer les 7% puisque la STAR a fait 7,6 millions de profits en 2012 !
Les aspects marquants de la grève, ce sont la forte mobilisation des salariés de la STAR, leur présence massive et quotidienne sur les piquets de grève (Sainte Suzanne, Sainte Marie), mais aussi au tribunal, les assemblées générales pour discuter des actions à mener, et les voter, s’informer de l’état des négociations menées avec la direction. Jusqu’au bout les grévistes sont restés solidaires et unis. C’est cette force-là qui a compté et qui comptera pour l’avenir.


eRcane : TROIS JOURS DE GRÈVE
A eRcane, une vingtaine d’ouvriers agricoles ont cessé le travail du mercredi 10 au vendredi 12 avril. Leurs revendications concernaient leurs conditions de travail puisqu’ils ne disposent même pas dans la plupart de leurs lieux de travail d’eau potable, de toilettes, de douches ni de locaux pour se restaurer.
Rappelons qu’ils travaillent en pleins champs exposés en permanence au soleil, à la pluie, à un travail salissant, celui de la terre.
Une autre de leurs revendications concerne les salaires puisque ces camarades ne perçoivent pas plus de 1200 € net après dix ans de travail, prime d’ancienneté comprise. C’est pourquoi ils se battent pour un salaire minimum fixé à 1700 € brut et une grille des salaires qui leur permettrait de faire reconnaître leurs qualifications et leur polyvalence.
Suite à un mouvement identique qu’ils avaient mené l’an passé, et malgré les engagements de leur direction, rien n’a changé depuis. D’où leur mouvement de colère qui cette fois-ci a entrainé non seulement les participants à la grève de 2012, mais aussi plusieurs ouvriers du Sud (Saint Louis).
Le mécontentement est général face au mépris de leur direction derrière laquelle on trouve… le capitaliste TEREOS !
Ils ont cessé la grève après que la direction d’eRcane leur a promis des réponses. Si celles-ci ne leur arrivaient pas d’ici fin mai, la grève pourrait bien reprendre de plus belle !


SDIS : PAS TOUCHE Á NOS PRIMES !
La direction du SDIS a annoncé aux pompiers la suppression de leur indexation sur plusieurs primes (feu, logement, responsabilité) et le remboursement de celle-ci sur deux ans, voire cinq ans. Si elle arrivait à ses fins, cela représenterait un manque à gagner de 70 € sur un salaire de sapeur.
Les pompiers refusent bien sûr de voir leurs salaires amputés d’autant plus qu’ils perçoivent ces indemnités depuis des années et les considèrent à juste titre comme un acquis.
Une réunion est prévue ce jour à 11 heures.
Si la direction campe sur ses positions, les pompiers ont l’intention de partir en grève.


LUREL : UNE NOUVELLE VISITE POUR RIEN
Pendant ses 48 heures passées à la Réunion, le ministre des DOM Lurel n’a pas été avare de paroles,
mais n’a rien apporté de concret pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs et les
chômeurs.
Concernant la vie chère, on l’a vu arpenter les allées des grandes surfaces, satisfait d’une réduction de quelques dizaines d’euros sur un caddy de produits manufacturés faisant l’impasse sur l’explosion des prix alimentaires et des fruits et légumes en particulier.
Concernant la lutte contre le chômage, il a annoncé triomphalement que 264 emplois d’avenir avaient été signés alors que la Réunion a officiellement droit à 5000. Quel succès ! En tout cas ce n’est pas avec de telles mesurettes que l’on verra disparaître le chômage dans l’île !


CHAMBRE D’AGRICULTURE : LES DIX COMMANDEMENTS DE LA DIRECTION
Après avoir fait la tournée des antennes pour annoncer aux salariés de la Chambre qu’il faut continuer à faire des efforts et à se serrer la ceinture, la direction vient de sortir une note de service à l’attention de ses chefs de service et de zones pour mettre au pas les agents de la Chambre.
Celle-ci comporte dix mesures qui concernent notamment le respect des horaires, la remise des plannings en début de semaine, le contrôle des activités des agents, l’utilisation des véhicules de service, etc.
Dans l’Est, le responsable de zone a averti qu’il sera intransigeant et que tout manquement à ces consignes serait immédiatement signalé à la direction générale.
Pour les travailleurs de la Chambre, le quotidien se décline en dégradation générale des conditions de travail, en suppressions de postes, en salaires quasiment bloqués (0,8 % en 2011 et 2012). Alors il y en a marre de cette politique de restrictions à laquelle s’ajoutent les menaces !
Attention au retour du coup de chabouk !


TOUS ENSEMBLE LE PREMIER MAI !
Face à la politique d’austérité du gouvernement et du patronat, opposons la force des travailleurs !
Ce premier mai nous offre l’occasion de manifester notre colère.
La CGTR-EST appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à mobiliser pour faire de cette journée un succès !

 

bulletin URE du 16 avril 13 bulletin URE du 16 avril 13

Commenter cet article